Livraison offerte en France métropolitaine sans minimum d'achat

ATELIER DE PEINTURE SUR SOIE

 

Petite Leçon

 

 

Très souvent évocatrice de souvenirs d'enfance la technique de la peinture sur soie s'avère être un merveilleux remède au stress ambiant.

En effet ce procédé ancestral d'origine chinoise nous plonge dans un état méditatif très bénéfique. On vous explique les 4 étapes principales qui composent nos séances de formation. C'est parti!

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 I. LE CHOIX

C'est l'effervescence dans l'atelier, on entend des éclats de rires, les participantes, encore un peu timides à leur arrivée discutent désormais bruyamment, argumentent, échangent leur avis : "je pense l'accrocher au dessus de mon lit. La lune c'est parfait non????".

C'est l'heure du choix du dessin...Et il faut bien avouer qu'avec cette sélection originale sans cesse renouvelée cela s'avère une tâche compliquée...On croit en avoir fini avec l'indécision mais vient alors le choix des couleurs!! L'excitation redouble, on assemble, on compare, on compose. Eugénie et Roxane dévoilent leurs secrets pour trouver l'accord parfait d'une gamme colorée.

2. LA CONCENTRATION

Plus un bruit ne règne dans la pièce, la tension est à son comble, on s’applique...

C’est l’étape où l’on trace les contours du dessin. Au moyen d’une pointe et d’un liquide que l’on nomme la gutta.

Pas d’inquiétudes, sous les précieux conseils d’Eugénie tout le monde surmonte finalement cette épreuve haut la main.

3. LE LÂCHER-PRISE

Tout le monde reprend son souffle. Après une madeleine et un thé vite avalés (les apprentis trépignent d'impatience). Eugénie fait et refait le geste : On trempe son pinceau, on l'appuie contre la paroi du petit bocal en verre pour que les poils se libèrent de l'excédent de liquide. On pose le pinceau sur la soie, avec la juste inclinaison, la juste pression et là...C'est l'extase : sensation relaxante et si apaisante de la couleur qui fuuuuuse.

De nouveau un ange passe dans l'atelier. La méditation a commencé.

 

 

 

 

4. LA SATISFACTION

Il faut bien reprendre une madeleine pour se remettre de toutes ces émotions. "Quelle agréable fatigue" lance l'une des participantes, renversées sur leur dossiers dans une attitude de relâchement intense, elles contemplent leur création.

On pose la Marie-Louise, on referme le cadre.

Il ne reste plus qu'à rentrer l'accrocher à la maison. Les participantes quittent l'atelier en riant, des idées de projets de peinture plein la tête. C'est le début d'une longue histoire de soie peinte.

 

Moi aussi je veux participer à un atelier...